User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Partizanstvo ! Rapport de Campagne(AAR) RUS-DoctorKing&Andatiep Avril-Mai 1919

Sat Oct 29, 2011 9:24 pm

[color="Red"]<== VOIR LES MOIS PRÉCÉDENTS[/color]




[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634546
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
16 avril 1919.





______________________________
Front du Nord-ouest



La division du KomDiv Timoshenko a battu l'armée blanche de Mourmansk :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Excellent déroulement de la contre-offensive sur le Front Nord ! Les troupes du KomDiv Timoshenko marchant sur Petrozavodsk ont bousculé sur le bas côté de la route l'armée blanche de Mourmansk alors qu'elle-même marchait vers le sud. Puis elles ont pris Petrozadovsk en disperçant une faible garnison, avec l'aide de notre deuxième colonne commandée par le KomDiv Nadiozhny qui elle n'a pas accroché en chemin l'armée de Mourmansk en retraite.

Nous sommes donc installés en force à Petrozadovsk et l'ennemi est complètement coupé de ses arrières. Nous décidons que la division du KomDiv Timoshenko (250) reste pour défendre Petrozavodsk tandis que la division du KomDiv Nadiozhny (210) continue la contre-offensive plus au nord, vers Mourmansk et son énorme dépôt alimenté par les Alliés impérialistes.

2) Pendant ce temps, nous envoyons quelques régiments de gardes rouges reprendre le contrôle de la voie ferrée Vologda-Arkangelsk pour éviter une attaque surprise de l'armée blanche d'Arkangelsk de ce côté.



______________________________
Front du Nord-est



[CENTER]Image[/CENTER]

1) La clinquante Polar Bear Expedition (25) n'étant plus qu'une menace dérisoire, le camarade KomDiv Dzerzhinsky et sa brigade (130) décident d'aller prendre rapidement Kotlas ; nous profitons du fait que les Blancs nous on laissé suffisemment de contrôle militaire sur toute la ligne de chemin de fer pour l'atteindre en quelques jours.

2) La brigade du KomCor Avtonomov (120) quitte également Glazov pour aller se poster à Izhevsk, sur le flan droit du Front du KomandArm Kamenev (400) devant Perm, qui est toujours très bien défendue par les Blancs (670).




______________________________
Front du Sud



Dure bataille à Tambov. Nous tenons toujours le terrain mais au prix fort : l'attaque du général Blanc Maï-Maeivski a surpris une brigade de cavalerie que nous avions isolée en une force autonome pour son entrainement. Elle a été littéralement exterminée et son KomDiv est blessé :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Le corps du KomCor Nadiozhny (900) reste toujours de garde au verrou de Tambov, face aux forces des généraux Maï-Maeivski et Wrangel (??).

2) Nous avons repris Lipetsk et dégagé l'axe Tambov-Moscou en repoussant sans difficultés la division de cavalerie cosaque blanche vers le sud. La division du KomDiv Bliumberg continue sa contre-offensive en effectuant un mouvement tournant sur les arrières de la cavalerie ennemie, grâce à la voie ferrée Lipetsk-Voronezh que les réactionnaires n'ont pas jugé bon de contrôler...

3) Le KomDiv Schors et sa division (400) sont arrivés à Kursk, pour constater que l'armée blanche de Krasnov (850) vient tout juste de la quitter en route vers le sud. Nous décidons de reculer prudemment vers l'ouest et de compléter nos effectifs avec des renforts avant de chercher à l'affronter dans de meilleures conditions.

4) La division anarchiste de Makhno (600) doit reporter encore son offensive sur Kiev à l'ouest car la voie ferrée n'est toujours pas réparée. En attendant, elle va marcher sur Belgorod, en espérant y être en posture défensive avant que l'armée blanche de Krasnov n'y arrive (si celle-ci continue son mouvement vers le sud). Si nous tenons cette position, cela devrait encore compliquer le ravitaillement des cosaques blancs.

Les longues avancées vers le nord des hordes blanches restent étroites et fragiles. Nous essayons de couper ou au moins de rétrécir leurs lignes de ravitaillement avec de nombreux groupes de partisans qui reprennent le contrôle des régions ou bloquent les communications par leur seule présence.


[CENTER]Image

Des gardes rouges fusillés par les Blancs pour avoir saboté une voie ferrée.
[/CENTER]



______________________________
Front de la Volga centrale



L'armée blanche du Komouch qui effectuait une reconnaissance musclée vers Moscou a été salement étriée à Arzamas par nos camarades :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

C'est la grande offensive sur le Front de la Volga centrale !!

1) La colonne du KomCor Ordzhonikidze ayant défait en bonne forme les Blancs du Komouch (230) à Arzamas, nous supposons qu'ils vont faire enfin retraite vers le sud-est. Nous ordonnons donc aux troupes du KomCor Ordzhonikidze (260) d'effectuer un grand mouvement tournant en chemin de fer pour essayer de les ré-engager en route, et le cas échéant d'aller renforcer la position du Front du camarade Trotski à Penza.

2) Notre flotte fluviale est bien arrivée pour gêner une éventuelle traversée ennemie de la Volga, mais elle a été durement amochée par l'artillerie des fortifications blanches de Kazan...
Tandis que le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (350) tient en respect les forces blanches de Kazan (400), le corps du KomCor Gaï-Khan (430) doit encore faire le ménage dans la région de Simbirsk pour pouvoir poser le siège de la place-forte.

3) Le KomCor Makhine (200) mènent les renforts de milices, d'artillerie et d'ingénieurs vers Simbirsk pour y consolider le siège.
La division du KomDiv Budyenny (390) descend sur Syzran, également pour y installer un siège en règle.
La division du KomDiv Iskritsky (400) continue son offensive vers Syzran et devrait bientôt engager la division du Komouch (200) qu'elle poursuit.

4) Le siège de Samara a enfin commencé ! La ville n'a pas encore été fortifiée par l'ennemi, mais sa garnison est impressionnante (650) et la flotte fluviale du Komouch patrouillant devant son port lui permet un ravitaillement par le fleuve.
Le siège peut durer...
Devant ce constat délicat, nous laissons le siège aux corps du KomCor Frunze (460) et du KomCor Voroshilov (340) et envoyons la division du camarade KomDiv Blucher (300) prendre le contrôle des villes et des voies ferrées plus à l'est pour éviter que des renforts Blancs nous surprennent depuis l'Oural.




______________________________
Front de l'Oural-Sud



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Rien à signaler sur le Front du camarade KomandArm Staline (700) à Pokrovsk, il fait toujours face aux impressionnantes forces blanches (1200) sur la rive d'en face, à Saratov. Mais l'arrivée d'une flotille à nous devrait gêner une éventuelle traversée du troupeau ennemi.

2) La division du KomCor Vatzetis (290) passe enfin à l'offensive sur Orenburg, capitale de l'Oural du Sud.

3) La brigade du KomDiv Kalnine (160) arrive enfin du Front du Kazakhstan et part se positionner devant Iletsk pour achever la prise de contrôle de la voie ferrée Orenburg-Aralsk-Fort Perovskiy.



______________________________
Front du Kazakhstan


Pas de quoi casser trois pattes à un canard dans le coin : Nos deux brigades ont repoussée sans soucis la brigade ennemie qui tentait de prendre Fort Perovskiy. Nous décidons d'en envoyer une poursuivre les fuyards jusqu'à Tashkent pour reprendre le contrôle de la voie ferrée Fort Perovskiy-Tashkent.



______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) La division du camarade Kirov (180) et la brigade de partisans du KomDiv Skachko (100) attendent toujours de pied ferme à Petrovsk-Port la contre-offensive ennemie (??). Peut être les Blancs attendent-ils d'avoir reconstruit la voie ferrée dans leurs marécages. Des renforts (70) arrivent par bateau depuis Astrakhan.

2) La garnison de Vladikavkaz assiégée depuis plus d'un mois par un de nos groupes de partisans s'est rendue au grand complet. Notre moral s'améliore encore (+1NM).



______________________________
Front d'Extrême Orient


Les partisans du KomDiv Triapitsyn continuent leur (très) longue marche vers le nord...




[CENTER]Image

Le camarade Lénine annonçant l'ouverture prochaine d'une nouvelle manufacture d'armes et de munitions à Moscou.






----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634547
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
1 mai 1919.




[color="Red"]C'est le Premier Mai ! Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ![/color]

Le Sovnarkom est néanmoins inquiet : les Blancs ont réussi à s'unir politiquement autour du Komouch et sont parvenus à juguler les conservateurs impériaux : Ils reconnaissent l'indépendances des peuples périphériques de l'ancien empire. De là à ce qu'ils s'allient avec eux, il n'y a plus qu'un pas...




______________________________
Front du Nord-ouest



L'armée blanche de Mourmansk échoue dans sa tentative de reprendre Petrozavodsk à la division du KomDiv Timoshenko ! Notre moral est au beau fixe (+2NM) !:

[CENTER]Image[/CENTER]

Tandis que notre division du KomDiv Nadiozhny continue courageusement sa contre-offensive plus au nord, vers Mourmansk (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Hélas, la division du KomDiv Nadiozhny (16) ne parvient pas à prendre le dépôt de Segezha et est repoussée plus au sud. Nous la mettons en ordre passif pour qu'elle puisse récupérer.

2) La division du KomDiv Timoshenko (200) quitte donc Petrozadovsk pour aller attaquer à son tour ce dépôt qui nous permettrait de se baffrer de ravitaillement impérialiste pendant que les Blancs mangent des racines plus au sud...




______________________________
Front du Nord-est



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le camarade KomDiv Dzerzhinsky et sa brigade ont pris Kotlas et liquidé la garnison britannique (+1NM).

2) L'armée d'Arkangelsk n'a toujours pas bougé. En attendant nous continuons de reprendre le contrôle de la voie ferrée Vologda-Arkangelsk pour pouvoir voir l'ennemi arriver.


[CENTER]Image[/CENTER]

1) Nous envoyons le plus rapidement possible des renforts de Viatka et Glazov au Front du KomandArm Kamenev (260) devant Perm et à son flanc droit tenu par le corps du KomCor Avtonomov (120), qui assiège Izhevsk, car les Blancs concentrent maintenant une grosse force à Perm (900). Nous envoyons des régiments de cavalerie pour essayer de saboter les voies ferrées sur leurs arrières.

2) Une flotte fluviale ennemie est arrivée devant Kazan. La notre étant bien trop amochée pour combattre, nous la replions pour se renflouer. De toute manière, le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (350) tient toujours en respect les forces blanches de Kazan (450).



______________________________
Front de la Volga centrale



La division du KomDiv Budyenny arrive à Syzran au moment où l'armée blanche en retraite depuis Penza croit pouvoir s'y reposer. Nous avons des pertes importantes mais l'ennemi finira par faire demi-tour :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Ayant repoussé l'armée blanche de Galkine (?) vers l'ouest (ce qui la coupe toujours de ses arrières), la division du KomDiv Budyenny (240) et du KomDiv Iskritsky (400) établissent le siège devant Syzran (de toute façon, elles ne peuvent faire mieux car leur commandement chaotique sans commissaires politiques les y bloquent cette quinzaine).

2) L'armée blanche du Komouch battue à Arzamas (??) s'est encore fait accroché et repousser au nord de Saransk par les troupes du KomCor Ordzhonikidze qui sont allées rejoindre le Front du camarade Trotski à Penza. Nous ordonnons donc à la division du KomCor Ordzhonikidze de marcher sur Kuznetsk et Syzran pour essayer d'engager à nouveau les deux armées blanche en retraite qui trainent dans le secteur.

3) Tandis que le corps du KomCor Voroshilov (400) continue le siège de Samara, celui du KomCor Frunze (580) fonce vers Ufa, aux portes de l'Oural !
La division du camarade KomDiv Blucher (270) revient sur ses pas pour nettoyer les bleds sur nos voies de communication (Buguruslan et Buzuluk).

4) À Simbirsk, même scénario qu'à Samara : Le corps du KomandArm Ghaï-Khan (500) marche vers Ufa pendant que celui du KomCor Makhine (200), qui va recevoir quelques renforts, continue le siège de la garnison blanche de Simbirsk (240), dont les fortifications sont déjà démentelées grâce à notre unité d'ingénieurs. Merci à nos camarades mineurs !

5) Toujours Rien à signaler sur le Front du camarade KomandArm Staline (750) à Pokrovsk, il fait toujours face aux forces blanches de Martinov (1000) sur la rive d'en face, à Saratov.

6) La brigade du KomDiv Kalnine (95) avance à son tour sur Orenburg. La division du KomCor Vatzetis (60), elle, y a subit de lourdes pertes en tentant de prendre directement d'assaut la ville d'Orenburg au lieu d'en faire le siège. Une bande de volontaires Tchèques fanatiques s'est apparemment entiché de la ville :

[CENTER]Image



Image

Le Géant blanc aux pieds d'argile[/CENTER]



______________________________
Front du Sud



Les paysans anarchistes de Makhno ont commencé par prendre Belgorod en écrasant une brigade de cosaques blancs (+1NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

Mais comme nous le redoutions, l'armée de Krasnov a continué de rebrousser chemin vers le sud et est tombé sur Makhno et son armée insurrectionnelle d'Ukraine qui ont dû abandonner Belgorod, bien qu'en infligeant encore de sacrés dégâts aux Blancs :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Les anarchistes de Makhno (550) décident de rester sur place pour maintenir la pression sur l'ennemi désormais installé à Belgorod et Kharkov. Décidément, l'offensive sur Kiev ne cesse d'être reportée. Mais il ne faudrait pas perdre une opportunité de battre Krasnov en Ukraine.

2) Le KomDiv Schors et sa division (580) sont maintenant bien organisés pour la contre-offensive. Ordre est donné de marcher sur Koursk puis de s'approcher de Belgorod pour rester sur les talons de l'armée blanche de Krasnov (560).

3) La division du KomDiv Bliumberg (380) est bien arrivé à Voronezh où elle a exterminé deux régiments ennemis isolés. Elle est maintenant bloquée pour une quinzaine à cause de son commandement qui n'est pas suffisemment encadré par des commissaires politiques. La division de cavalerie cosaque blanche (??) au sud de Lipettsk n'a pas bougé ; elle a dû récupérer toute sa cohésion...

4) Le corps du KomCor Nadiozhny (1000) reste toujours de garde au verrou de Tambov, l'armée blanche du général Maï-Maeivski (??) s'en est retournée à Balashov pour se réorganiser en couvrant Tsaritsyn, comme d'habitude.



______________________________
Front du Kazakhstan



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Profitant qu'une révolte paysanne occupe le terrain entre Tashkent et Samarkand, ce qui devrait empêcher l'arrivée immédiate de renforts blancs, nous lançons une attaque sur Tashkent avec la brigade du camarade KomDiv Zinoviev (180) et celle du camarade KomDiv Piatakov (160).


[CENTER]Image[/CENTER]



______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le Front du KomandArm Antonov-Ovseenko (300) est en place à Petrovsk-Port. Nous décidons d'attaquer l'ennemi dans les marécages en route pour Grozny, même si nous n'avons qu'une vague idée de la force blanche sur notre chemin (??). Notre flotte par chercher d'autres renforts à Astrakhan.



______________________________
Front d'Extrême Orient


Les partisans du KomDiv Triapitsyn continuent, toujours, leur (très) longue marche vers le nord...
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Sat Oct 29, 2011 9:30 pm

[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634548
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
16 mai 1919.






______________________________
Front du Nord-ouest



Le dépôt de Segezha est nettoyé des impérialistes (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) La division du KomDiv Timoshenko (90) se repose à Segezha cette quinzaine. La division du KomDiv Nadiozhny (150) est prête à repartir pour aller dégager la ligne Segezha-Petrozavodsk des soudards réactionnaires encore dans le secteur.

2) Les restes de l'armée blanche de Mourmansk s'est replié sur Olonets. Nous envoyons quelques régiments pour reprendre le contrôle de la voie ferrée Petrozavodsk-Petrograd.

3) L'armée d'Arkangelsk est apparemment à nouveau en route pour Vologda. Espéront quelle traine un peu le temps d'y acheminer des renforts.


Malgré nos succès sur ce Front, le Sovnarkom est très inquiet : Les Blancs sont très probablement en train d'intriguer pour faire rentrer la Finlande dans la guerre et nous ne sommes vraiment pas en état d'y faire face dans le secteur. Nous y manquons de tout. Petrograd, berceau de la révolution, est menacée.




______________________________
Front du Sud-Ouest



[CENTER]Image[/CENTER]

1) La situation s'assombrie en Ukraine. Krasnov s'est redéployé habilement à Karkhov ; il y a consolidé sa ligne de ravitaillement vers le sud, en utilisant probablement la voie fluviale du Donets, et concentre maintenant une énorme force prête à reprendre l'offensive (1600). À l'ouest, Makhno et les anarchistes (550) ne peuvent qu'observer de loin une telle armada. Les pluies torrentielles et notre manque de capacité de transport ferroviaire cette quinzaine nous empêche une fois de plus de l'envoyer se venger sur Kiev. Au nord, le KomDiv Schors et sa division (550) et à Voronezh le corps du KomCor Berzine (480) sont également dans l'expectative de renforts pour s'attaquer à une telle horde. Nous décidons d'attendre de voir où va tomber la première frappe de l'ennemi.

2) Rien à signaler sur le front de Tambov. L'armée blanche du général Maï-Maeivski (1000) est toujours planquée à Balashov.





______________________________
Front de l'Oural du Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le corps du KomCor Frunze (570) a pris Ufa, massacrant au passage 4 régiments de Blancs-becs, la plupart encore en formation ; il est rejoint par le corps du KomandArm Ghaï-Khan (450), qui a lui aussi annihilé 2 régiments ennemis en traversant Bugulma (+1NM). Ils se dirigent tous les deux vers Zlatoust, au coeur des montagnes de l'Oural...

2) Rien à signaler sur le Front du KomandArm Kamenev (500) devant Perm. Son flanc droit commandé par le corps du KomCor Avtonomov (200), laisse quelques régiments assièger Izhevsk et s'avance vers Sarapul afin d'isoler un peu plus Kazan.

3) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (230) continue à tenir en garde les forces blanches de Kazan (350) pendant que le corps du KomCor Makhine (230) reçoit quelques renforts et assiége toujours la garnison de Simbirsk (400).


[CENTER]Image

La prise d'Ufa et son dépôt nous ouvre la route de l'Oural ![/CENTER]



______________________________
Front de l'Oural du Sud



Ces maudits tchèques s'acharnent à garder Orenburg coûte que coûte !

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Après son assaut sanglant contre Orenburg, la brigade du KomDiv Kalnine (2) est complètement désorganisée. La pluie et la boue l'empêche de quitter la région cette quinzaine. Elle est condamnée à subir une éventuelle contre-attaque des Tchèques qui ont eu des pertes mais restent bien organisés (130).
La division du KomCor Vatzetis (220), encore mal remise du premier assaut contre Orenburg, part renforcer le corps du KomCor Voroshilov (420) qui assiège toujours Samara au cas où l'importante garnison blanche (720) tente une sortie.
La division du camarade KomDiv Blucher (360) a nettoyé les trainards blancs à Buzuluk et retourne à Bugurustan pour là aussi prendre pleinement le contrôle de nos lignes de ravitaillement sur l'axe Samara-Ufa.

2) L'armée blanche de Saratov (800?) a quitté sa position pour partir vers le nord. Peut être pour se porter au secours des forces du Komouch encore en retraite sur la voie ferrée Kuznetsk-Syzran. Ou peut être parce qu'ils espèrent briser le siège de Syzran. Une chose est sûr, ils doivent commencer à sucer les roseaux des berges de la volga parce que leurs lignes de ravitaillement sont maintenant coupées de partout et leurs territoires isolés en de multiples ilôts encerclés par les rouges ou part les verts...
Le Front du camarade KomandArm Staline (800) à Pokrovsk ne peut pas encore profiter de la situation pour fondre sur la faible garnison blanche laissée à Saratov (220) : la pluie et la boue lui rendent une traversée de la volga interminable. Notre flotille remonte un peu au nord pour essayer d'empêcher les armées blanches encore sur la rive ouest de chercher leur salut sur la rive est...

3) Le corps du KomCor Ordzhonikidze (400) a encore accroché les forces blanches (??) à Kuznetsk et les a repoussé sur la route de Syzran. Nous continuons l'offensive pour les prendre en tenaille avec les forces du KomDiv Budyenny (800) qui assiègent Syzran.




______________________________
Front du Kazakhstan



Nous nous sommes pris une belle dérouillée à Tashkent (-1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) La brigade du camarade KomDiv Zinoviev (100) et celle du camarade KomDiv Piatakov (70) font rapidement retraite par train vers Fort Perovskiy pour pouvoir se renforcer avant une éventuelle contre-attaque ennemie.



______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Nos troupes ont fait reculer les Blancs jusqu'à Grozny. Malheureusement, nous avons vu trop grand et arrivées là, épuisées, elles ont du battre en retraite. Le Front du KomandArm Antonov-Ovseenko (150) est dans une situation perilleuse car une pluie torrentielle l'empêche de rejoindre les marécages qui le sépare de Petrovsk-Port, tandis que les Blancs, eux, peuvent y être avant nous en empruntant la voie ferrée qui est toujours sous leur contrôle... Ils peuvent même attaquer Petrovsk-Port avant que nous y retournions. N'ayant guère à espérer, nous décidons de rester sur place en ordre passif pour récupérer le plus possible de cohésion avant de voir venir.

2) Quelques renforts partent d'Astrakhan pour Petrovsk-Port.




______________________________
Front d'Extrême Orient



[CENTER]Image[/CENTER]

Les partisans du KomDiv Triapitsyn commence à déployer leurs activités de sabotage autour de Khabarovsk.



[CENTER]Image










----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634549
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
1er juin 1919.






______________________________
Front du Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) faut-il défendre Petrograd ? Le Sovnarkom est profondément divisé et hésitant sur la question...
Nous prenons l'Option de fortifier la ville comme un petit Verdun malgré tout.
Pour la deuxième ligne de défense, des flottilles ont été disposées pour empêcher les Finlandais de traverser la Neva, les lacs et la Svir. Nous plaçons des milices le long des rives pour qu'elles commencent à élever des niveaux de rentranchement.
La division du KomDiv Smirnov (300) arrive de Moscou pour liquider enfin les paysans du coin insurgés (150) depuis des mois. Ils ont bien esquinté le réseau ferroviaire Petrograd-Moscou et sont maintenant installé à Gatchina.

2) Les restes de l'armée blanche de Mourmansk sont toujours à Olonets. Nous allons essayer d'exterminer cette racaille avant que les Finlandais n'interviennent. La division du KomDiv Timoshenko (260) redescend de Segezha sur Olonets, rejointe par la division du KomDiv Nadiozhny (200) qui fera avant un crochet par la frontière si jamais les Blancs s'y dirige.

3) Nous ne sommes pas très impressionné par la petite brigade blanche d'Arkangelsk qui s'approche de Vologda.





______________________________
Front de la Volga


Le corps du KomCor Ordzhonikidze n'a pas réussi à dégager la voie ferrée Penza-Syzran de la présence de l'armée de Grichine :

[CENTER]Image[/CENTER]

Mais cet accrochage a très probablement affaibli et désorganisé l'armée blanche juste avant sa tentative pour briser notre siège de Syzran. Les assiégeants l'ont glorieusement renvoyé d'où elle venait (+1NM, 5 régiments anéantis) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Le bastion fortifié blanc de Syzran est tombé ! La garnison des bourgeois (12 unités) c'est rendu corps et biens à nos troupes. Le moral grimpe (+1NM, +55VP). Nous décidons de laisser la garde de ce verrou au KomCor Budyenny (350), d'autant plus que notre flottille a du se réfugier dans le port de Syzran après avoir été chassé du fleuve par les flotilles du Komouch.
Par contre, nous envoyons le KomDiv Iskritsky (470) contre-attaquer l'armée de Grichine (??) et essayer encore une fois de relier Penza et Syzran.

2) Il semblerait que nous puissions traverser la Volga au sud de Saratov, malgré la présence d'une flotille du Komouch. Le Front du camarade KomandArm Staline (150) à Pokrovsk va donc détacher une division sous le comandement du KomDiv Egorov (670) pour aller reprendre Saratov à sa petite garnison blanche (220).
Une menace semble arriver du sud car nous perdons le contrôle de certaines régions sans savoir à cause de qui : probablement un raid de cavalerie cosaque blanche.

3) L'armée blanche de Martinov (900) est toujours face à Penza, défendu par le Front du camarade Trosky (900). Le corps du KomCor Ordzhonikidze (320) reste à Kuznetsk et est dôté d'une capacité de transport ferroviaire (même s'il ne bouge pas) afin d'intervenir rapidement en réserve au cas où son armée à Penza serait attaquée.

4) Nous commençons à être lassé des pitoyables tentatives du général blanc Maï-Maeivski et ses loqueteux (800) pour prendre Tambov. Nous décidons de prendre l'offensive. Les divisions du KomCor Zhloba (600) et du KomDiv Parsky (500) partent contourner l'ennemi pour le couper de sa ligne de ravitaillement vers Tsaritsyn.





______________________________
Front du Sud-Ouest



Le commandant libertaire Makhno et son armée insurrectionnelle d'Ukraine remportent une brillante victoire contre le Baron Noir Wrangel ! Le baron a apparement voulu avancer vers Kiev avec son seul corps d'armée, sans le soutien du reste de l'armée de Krasnov encore terrée à Karkhov. Nous gagnons du bon moral (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Après leur victoire, les anarchistes de Makhno ont besoin de se réorganiser. Ils vont donc rester sur place tandis que nous essayons d'aménager ses arrières pour que des dépôts puissent lui recompléter ses effectifs.
En face, l'armée de Krasnov (1400) n'en demeure pas moins très impressionnante.

2) Nous décidons malgré tout l'offensive, mais en rusant si possible : la division du KomDiv Schors (570) contournera Krasnov et se placera juste derrière lui. Le corps du KomCor Berzine (500) partira de Voronezh vers le sud pour se placer lui aussi un peu plus loin sur l'axe ferroviaire Karkhov-Novocherkassk.
Une troisième division de renfort (350) descendra pour s'approcher aussi de la capitale des cosaques du Don, Novocherkassk. Nous disposons aussi des groupes de partisans pour prendre le contrôle de la voie Novocherkassk-Tsaritsyn afin de réorienter l'offensive vers l'est si besoin est.

3) Le chef de guerre Grigoriev a pris Cherkasy aux nationalistes ukrainiens en anéantissant entièrement leur brigade (+1NM).





______________________________
Front de l'Oural du Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (300) en face de Kazan n'est plus très utile et nous décidons de le redéployer vers Simbirsk par un long crochet en train.
Le corps du KomCor Makhine (400) assiége toujours la garnison de Simbirsk (500).

2) Toujours rien à signaler sur le Front du KomandArm Kamenev (450) devant Perm dont la garnison blanche (700) ne semble pas encore se soucier du fait que nous sommes sur le point de l'isoler avec notre percée dans les montagnes à l'est. Notre flanc droit commandé par le corps du KomCor Avtonomov (200) va bientôt engager l'ennemi (100) à Sarapul. Sur ses arrières, la garnison blanche assiégée dans Izhevsk s'est entièrement rendue, ce qui nous a donné du moral (+1NM). Nous continuons à envoyer des renforts (150) dans le secteur.

3) Les corps du KomCor Frunze (650) et du KomandArm Ghaï-Khan (500) sont arrivé sans encombres à Zlatoust où ils ont exterminé le régiment en garnison. Nous sommes très surpris que les Blancs nous laissent traverser aussi tranquillement la chaine de l'Oural. Les reconnaissances de nos unités avancées de cavalerie rapportent que les deux gros objectifs que sont les villes et dépôts de Iekaterinbourg et Cheliabinsk ne sont guère défendus. Cela ne veut pas dire que l'ennemi n'amènera pas de renforts d'ici à ce qu'on s'y pointe.
Mais nous sommes optimistes : Le KomCor Frunze marchera donc sur Cheliabinsk et le KomandArm Ghaï-Khan sur Iekaterinburg.



[CENTER]Image

L'Armée Rouge passe l'Oural ! La reconquête de la Sibérie peut commencer.[/CENTER]



______________________________
Front de l'Oural du Sud



Les Blancs ont fait une sortie pour briser le siège de Samara, avant l'arrivée de nos renforts !
Trop confiant, nous n'avons pas laissé assez de troupes pour maintenir le siège et le KomCor Voroshilov doit abandonner la région...

[CENTER]Image[/CENTER]

Malheureusement, la retraite de Voroshilov permet aux Blancs de tomber sur la petite division isolée du KomDiv Blucher qui passait aussi par cette région peu après, pour aller au nord à Buguruslan. Nous perdons 3000 hommes de plus que l'ennemi. Notre moral est émoussé d'autant (-1NM).

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Le KomCor Vatzetis rassemble ses troupes et les régiments exsangues revenus de la bataille de Samara (900). Il décide de contre-attaquer immédiatement les Blancs de Samara (500) pour y rétablir un siège.

2) Les Blancs ont abandonné Orenburg. Enfin. La brigade du KomDiv Kalnine (140) remonte vers le nord pour ouvrir un axe de ravitaillement direct d'Orenburg à Ufa. Cela nous permettra de ravitailler le front de l'Oural du nord en contournant Samara qui ne veut décidement pas tomber...




______________________________
Front du Kazakhstan



Après notre retraite depuis Tashkent, nous décidons d'arrêter les frais dans le secteur. Les KomDiv Zinoviev et Piatakov sont rapatriés plus au nord sur le Front de l'Oural du Sud, où nous avons besoin de divisionnaires. Nous laissons les forces turkmènes à Fort Perovskiy sans commandement pour l'instant. Tant pis.



______________________________
Front de la Caspienne



Nous sommes a nouveau battu devant Grozny :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

La situation s'installe dans le pire sur le front du Caucase.
Le Front du KomandArm Antonov-Ovseenko (50), complètement désorganisé, ne peut que retraiter au sud vers les montagnes encore sous notre contrôle. La voie ferrée qui traverse les marécages de Grozny vers Petrovsk-Port est toujours aux mains des Blancs qui peuvent y envoyer directement une grosse division (500) contre notre faible garnison (150).
Une partie de notre flotte reste en soutien au large du port et autre partie repart chercher des renforts à Astrakhan.




______________________________
Front d'Extrême Orient



Les partisans du KomDiv Triapitsyn sabotent le transibérien autour de Khabarovsk.





[color="Red"]VOIR LES MOIS SUIVANTS (À PARAITRE) ==>[/color]
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

Return to “RUS: Revolution Under Siege AARs”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 26 guests