User avatar
Mickey3D
Posts: 1569
Joined: Thu Apr 03, 2008 9:09 pm
Location: Lausanne, Switzerland

[GCF - UNION EST] Il faut ramener Virginie à la maison

Fri Apr 25, 2008 1:05 pm

La Grande Campagne en français (GCF) : AAR du front Est de l'Union.

[CENTER][color="Red"]Pas de Sudistes au-delà de ce point ![/color][/CENTER]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Le General McTyrex arrive à Alexandria

Wed Apr 30, 2008 8:30 am

Le planton somnolait doucement devant la porte du QG du Theatre Est. C'était la guerre officiellement. Les affaires n'allaient pas fort. Harper's Ferry était tombé et Johny Reb narguait tout le monde à Manassas.

Oh certes une armée se mettait en place à Alexandria mais tout le monde se disputait pour des questions de présceance et personne ne donnait les memes directives. C'était un vrai chaos. Les hommes commencaient à le lasser de ne rien faire tandis que les rebelles lancaient de nombreuses reconnaissances. La troupe se demandait ce que faisait l'Etat Major de l'autre coté du Potomac à Washington. On annoncait bien la venue d'un officier pour coordonner tout ce foutoir. Le senateur Banks s'y voyait déjà et paradait parfois devant les troupes pour se faire bien voir. Partout le moral commencait à flancher.

Le planton fut reveillé par un raclement de gorge. Il leva la tête rapidement se demandant quel huile venait encore se faire mousser. L'homme en face de lui ne payait pas de mine. Son uniforme était impeccable et fait sur mesure. Tout semblait reglementaire chez lui sauf son chapeau orné d'un enorme plumet feu et sang. Les epaulettes à trois etoiles reveillerent instanement le planton.
"mon General"
"repos soldat. L'officier de permanence est là?"
"euh non mon general. il doit etre sous sa tente"
"filez me le chercher et au trot soldat"
Le planton fila sans demander son reste
"grmbll grmbll..foutoir...grmbl..indiscipline...vous en fouterez moi d'une armée" marmona le general.

Le Major de service arriva et se mit au garde à vous rigide. "Major Preston à vos ordres Sir"
"C'est pas trop tôt Major. Vous devriez etre à votre poste au lieu de bagnauder. Ce n'est pas ainsi que nous allons gagner cette foutu guerre. Abandon de poste devant l'ennemi..vous meriteriez la cour martiale"
Avant que le pauvre Major ait pu repondre le general s'engouffra dans le QG en debitant un flot d'ordres à son Etat-Major. Le Major Preston s'entendit crier "Rendez vous utile. Convoquer moi les officiers de ce foutoir que l'on nomme Armée"

Un briefing plus tard tout les officiers de l'Armée de Virginie se disaient la même chose. "Eh bien il a du feu dans les veines notre nouveau commandant. Enfin il va se passer quelque chose de positif dans notre secteur. Il etait temps"
Un jour plus tard le general Banks recevait enfin sa nomination tant attendu. Mais il ne commanderait pas l'Armée ni meme le theatre d'operations comme ses appuis politiques le lui avait fait entendre. Le General McTyrex le nommait à l'Etat Major du président à titre d'officier de liaison. IL savait que le titre était prestigieux en apparence mais n'etait en fait qu'un simple placard.

Bigre ce dirent les pistonnés politiques. Il ne va pas faire bon etre sous les ordres de cet homme revenu spécialement d'Europe sur ordre du Président.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 07, 2008 6:10 pm

Le mois de juin se passa sans beaucoup d'activités militaires. Le Lieutenant General McTyrex assemblait et polissait plutot son outil militaire. Il se renseigna, rencontra ses troupes et mis au point une stratégie. La proximité de Washington le vit souvent rendre visite au vieux Winfield Scott pour discuter des stratégies à mettre au point.

De leurs recontres naquirent alors deux opérations. Bouclier et Condor étaient nées.
Bouclier etait née de l'inquiétude du Président vis à vis de la Capitale. Il fallait à tout prix eloignés les forces sudistes et prendre le croisement ferroviaire crucial de Manassas. Il fallait aussi reprendre au plus vite l'arsenal d'Harper's Ferry point de départ plus que probable d'une eventuelle invasion du Maryland. L'Armée de Virgine du general McDowell allait devoir remplir ces deux missions et plus encore. Il fallait qu'elle sécurise les rives du Rappahanock et empecher toute avance rebelle au nord de cette riviere. McTyrex estimait la chose faisable malgré le septicisme ambiant.

Condor était tout autre. McTyrex, qui avait suivi des cours à Sandhurst, y voyait une opération indirecte capable d'amener les rebelles à lacher prise sur la Virginie. Le plan était audacieux et risqué. Il fallait que les troupes embarquent et débarquent en plusieurs points de la cote Est des Carolines pour simuler une attaque sur un des grands ports. Le but était d'attirer des troupes à cet endroit.
Mais ce n'etait qu'un leurre. McTyrex visait en fait tout autre chose. Ce qui lui importait c'était de prendre New Bern et les forts qui la defendaient. De là il enverrait des raids en direction des villes de Goldsboro et de Raleigh avec ordres de razzier, piller et détruire tout ce qui pourraient servir à ravitailler. Il voulait ainsi couper les communications de la Caroline du Nord avec la Virgine.

Les deux opérations étaient risquées car elles nécessitaient de fractionner les forces à sa disposition. Mais il avait confiance. Jamais les rebelles ne s'attendraient à un tel coup si tot dans le conflit. Un blocus ou un assaut sur les ports principaux que sont Savanah, Charleston ou encore Wilmington surement oui. C'était justement trop évident pour le général. Il fallait frapper ailleurs. Là où Johnny Reb ne s'y attendait pas tout en lui faisant le plus de mal possible.

Dixie avait frappé la premiere, par surprise, lachement. McTyrex entendait acoomplir sa maneuvre favorite qui avait de lui la terreur des cours d'escrime de West Point et de Sandhurst: parade-riposte.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 14, 2008 10:16 am

Le telegraphe crepita et reveilla le planton de service. Ce dernier accablé par la chaleur de cette fin de mois de juin recuperait un peu.
titi tititi tatata il dechiffrait au fur et a mesure.

"mon Colonel, message urgent et prioritaire pour le general"
" Il est à Washington, lieutenant. Il discute avec le Président de Condor. Faites suivre au plus vite"

Lewis McTyrex relisait pour la quatrième fois le rapport. Il se tourna vers son ordonnance. "vous etes sur de ces rapports"
"Aye aye Sir. j'ai demandé trois fois confirmation de la nouvelle"
"Great. Le President va apprecier et va peut enfin faire plier ses bourricots de la Marine pour Condor. Sont infichus de trouver 4 malheureux transports ces zigotos. Pfff ils voudraient que j'annule Condor qu'ils ne s'y prendraient pas autrement. Rendez vous compte General, il faut du temps pour rameuter des navires...Pffff planqués oui.
Bon Stewart, demandez un rendez vous auprès du Président de facon urgente. je dois lui annoncer la nouvelle de la prise de Manassas par nos troupes. Le général McDowell a bien joué le coup. Pas de pertes et 800 rebelles hors de combat. Chapeau bas tout de meme."
"Bien general, oh voici un nouveau rapport qui indique que le général Hooker encerclerait Harper's Ferry et une division entiere"
"Bien bien transmettez immediatement au general Patterson de se bouger les fesses et d'aller renforcer Batling Joe immédiatement. Et precisez bien à ce ringard de politicien de faire VITE. "
"Je m'y emploie de suite Sir"

Bouclier prenait un bon départ, un excellent départ meme. Mieux que tout ce que pouvait esperer le general McTyrex.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 21, 2008 10:54 am

Le soleil de juillet se couchait lentement. Des volutes de fumée s'accrochaient encore au relief. Des silhouettes passaient rapidement, se penchaient sur d'autres et repartaient. Le ciel était rempli d'appels, de hennissements, de gemissements, de prieres, de cris de douleur. Ca et la errait un cheval, des fourgons gisaient essieux cassés ou achevaient de se consumer.

Au loin se dressait l'arsenal de Harper's Ferry. Des prisonniers passerent devant le bivouac de tentes hativement dressées. D'une de ses tentes venaient des hurlements de douleur. De temps en temps un assistant sortait et jettait le contenu rougeatre d'un seau.
Les feux commencaient à s'allumer et des cuistots jettaient négligement des patates dans des baquets remplis d'eau. Au loin des sergents majors hurlaient des noms. Des hommes hagards, noirs de poudre repondaient à l'ennonciation de leur nom. Parfois il y avait un blanc. Le sergent repetait une fois, deux fois le nom. Puis il le rayait d'une plume rageuse le nom de l'infortuné.
Autour de la tente de l'etat major regnait par contre une animation tout autre. Des toasts fusaient, les officiers se congratulaient, commentaient. Tous venaient serrer la main des généraux Mansfield et Hooker grands artisans de la journée.

Au loin passa une colonne d'afro-americains pelles sur l'épaule. Le sale boulot de fossoyeurs les attendait. Car il fallait donner une sepulture décente à tout les morts de quelque bord qu'il soit. Au petit matin la plaine autrefois si verdoyante verrait apparaitre une nouvelle foret, mais une foret macabre faite de croix de toutes les victimes des combats.

Juillet touchait à sa fin. Harper's Ferry l'arsenal si convoité de Virginie venait de repasser entre les mains de l'Union. Les Confédérés avaient essuyés une terrible défaite qui avait vu la destruction totale de toute une brigade de Virginiens. La guerre venait de voir sa premiere grande bataille et sa premiere grande boucherie.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed Jun 11, 2008 5:28 pm

Et voici ma premiere tentative d'incorporer des images. Désole pour les eventuels ratés. Je tenterais de les corriger à chaque fois.

Le sommeil ne venait pas du tout. Difficile de le trouver après la reunion plus qu'houleuse de l'Etat Major à Washington.
Oh certes le Président avait renouvellé son soutien! Mais on sentait bien qu'il était sous pression et demandait des résultats.
Je le comprend fort bien d'ailleurs. Il a besoin de victoires. La presse se dechaine depuis le debut de l'été. "A Richmond". Combien de fois cet editorial avait-il été imprimé? L'opinion publique pressait le Président de voir la capitale rebelle tomber entre nos mains. "Cela aurait pu être fait" avait dit McClellan le remplacant de "old fuss". "J'aurais été aux commandes, messieurs, tout aurait été differement" claironnait-il devant des senateurs. Politicien oui...Mais voilà il avait pris Lexington...et Nashville. Sous les ordres du general Cristofire certes mais il s'en attribuait l'unique mérité.
Bon sang pourquoi le Président avait nommer ce boulet chef de l'Etat Major Général. Allez Lewis ne te laisse pas abattre. Léve toi et regarde la carte
Image

Bon sang tout avait bien commencé: la prise facile de Manassas, la reprise de Harper's Ferry puis de Winchester. Et Bouclier devenait un succés (cf ligne bleu). Hooker (justement recompensé par sa seconde étoile) et McDowell avaient bien bossés.
Puis Tappahanock avait été prise et Richmond devenait prenable. Hélas il avait fallu très vite déchanté. Johnny Reb a vite réagit et le corps complet de Bonham menaca d'écraser la division avancée du général Ashbot. Ce dernier avait pris la seule et bonne décision et avait retraité. Mais l'opinion publique n'avait pas compris ce retrait et l'avait assimilé à de la lacheté.
Le général Schurtz avait bien, lui, reussit à atteindre Culpeper et à couper la voie ferrée venant de Richmond. Mais si sa division de cavalerie était revenu intacte à Grafton, le général avait été lui surpris avec son EM par un parti rebelle. Il avait pu fuir mais il était griévement blessé. Cela ajoutait encore au ressentiment de la communauté allemande. Son raid avait permis de mettre en lumiére la faible defense de Charlottesville. Un plan fut vite bati. L'Armée de Virginie devait attaquer sur tout le front du Rappahanock pour fixer Beauregard. La division de Mansfield devait partir de la vallée de la Shenandoah et submerger Charlottesville et s'y cramponner. McDowell en profitait alors pour prendre Culpeper et rejoindre Mansfield. La ligne de défense du Rappahanock s'effondrait alors et Richmond redevenait prenable pour la fin de l'année.
Mais tout alla de travers. Mansfield agit avec lenteur. McDowell et Hamilton ne passerent pas à l'attaque. Seul Milroy fit son devoir. Mais son corps fut battu sechement devant Fredericksburg. Je ne m'attendais certes pas à un succés de sa part. Mais l'inertie de ses collegues faisait capoter le tout. Mansfield ne poussa pas assez son attaque et ne prit pas la ville. Il se contenta de détruire les rails et de se replier. McDowell n'attaqua pas et permit à Beauregard de venir couvrir Charlottesville tout en protegeant Culpeper. Le plan Rappahanock etait un echec total. Richmond ne tombera pas cette année. Il nous faudra encore bien du sang pour y parvenir.

Dès lors la pression politique se fit plus intense. Je me vis reprocher d'ëtre timoré face aux succés foudroyants et mérités de mon homologue de l'Ouest. On m'accusait d'avoir fait des promesses irréalistes. De ne pas meriter mon poste. Certes le général Cristofire me soutint ainsi que le Président. Mais l'opinion publique était déchainée devant l'absence de progrès dans la guerre à l'Est. Viriginie n'allait pas rentrer à la maison dans l'immédiat.

Ce qu'ignorait le public c'est que, loin de là, une autre opération se mettait en action. Condor prenait son envol. Plusieurs fois avorté et profondément modifié, Condor allait enfin frapper.
Image

Certes le public critiquerait sans doute le lieu de l'action. La Floride n'est pas, en effet, l'Etat le plus important de la Confédération. Il m'avait fallu défendre bec et ongle cet objectif devant l'Etat Major Général. Mais Talahasee etait un lieu de recrutement. Et Pensacolo était proche de Mobile. C'etait aussi un port important qui permettrait d'avoir un lieu de relache sécurisé pour nos flottes de blocus dans le Golfe du Mexique.
Le Président avait fini par approuver l'opération sans aucune retenue. Dieu lui en sait gré.
J'ais donc nommé mon meilleur officier pour cette opération. C'est un peu ma derniere chance. En cas d'échec le Président serait alors soumis à une pression politique énorme pour que je lance des assauts frontaux et suicidaire sur la ligne du Rappahanock. Or je sais que cela ne ferait qu'ajouter à la liste déjà trop longue des morts de cette guerre. Le tout n'aurait en plus aucun resultat autre que d'affaiblir les gains de Bouclier. Davies pourrait meme envisager alors de venir menacer Washington.
Le général Hooker sur Pensacola et le général Hulburt sur Talahasee doivent lancer leurs assauts dans la semaine. Les premiers rapports font etat d'une faible garnison sur les deux sites. Le succés de Condor semble garanti.

Oui je vais leur montrer, moi, à ses politiciens du Capitole comment on méne vraiment une guerre. Condor est mon enfant, mon projet. Je l'avais fait naitre, fait murir. Je me suis battu pour lui et je vais enfin voir son accomplissement. En plus de nous offrir d'excellentes bases pour des operations futures, Condor va faire tomber un peu de pression politique mise sur le Président. De plus cela sera une gifle pour l'orgueuil de McClellan.
Oui la quinzaine à venir s'annonce pleine de promesses et de joie.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sat Aug 16, 2008 8:23 am

C'était une réunion d'urgence. Jusqu'à présent l'épais manteau neigeux en Virginie empechait de bouger. Le Lieutenant Général McTyrex avait donc donné des congés de Noel à la quasi totalité de son Etat Major.
Pourtant ils étaient tous revenus de Washington aussi vite que possible. Des bruits courraient que McTyrex avait démissionné et que c'était son successeur qui convoquait cette réunion. Certains évoquerent pour leur part un deplacement du QG vers une nouvelle destination. La situation était plutot confuse. Les officiers se demandaient donc ce qui avait pu faire que le "Vieux" les rappelle aussi vite. Et tous spéculaient.

Toute l'assistance regarda à un moment ou un autre à l'exterieur en ce début soirée de fin décembre. Hier c'était Noel, le calme, la tranquilité. Le manteau neigeux de Virginie interdisait quasiment tout mouvement, il en était certain. La tentative sur Frédéricksburg au début du mois avait bien fait comprendre l'inanité de lancer une offensive hivernale dans la région. Tous se penchérent aussi à un moment sur la carte du front du Rappahanock

Image

NOn vraiment le temps ne permettait pas d'offensive. Ni d'un coté ni de l'autre assurement. Alors pourquoi diable faire revenir tout le monde en pleine période des fetes? La situation était partout sous controle et tout le monde travaillait fievreusement aux plans d'offensive pour le printemps.
Ce fut alors que McTyrex entra dans la piéce. Son regard était sombre, limite lugubre. Visiblement son entretien avec le Président ne s'était pas passé comme il aurait pu l'imaginer. Il ota son chapeau et sa cape. Il se servit en grand verre de vodka qu'il faisait venir spécialement de Russie tsariste (un souvenir de son poste d'attaché avec McClellan durant la Guerre de Crimée). Il en sirota un peu, puis se tourna vers ses officiers.
"Bonsoir messieurs. Je me doute que vous vous demandez ce qui m'a motivé pour vous faire revenir aussi vite. Je sors d'une réunion plutot houleuse avec le Président et je repars demain matin pour Washington puis Pittsburgh"
"Pittsburgh, mon général? mais pourquoi?"
"Pour y rencontrer le Lieutenant Général Cristofire messieurs. Je vais avoir besoin de son aide pour résoudre la crise actuelle"
Il s'assit alors et contempla son verre, semblant y chercher des forces. L'assistance murmura. Crise? personne n'avait eu vent de crise. Certes il y Talahassee avait été reprise aux termes d'un long et sanglant siege. Mais seul un régiment avait été perdu..et encore c'etait il defendu comme un lion causant d'importantes pertes à l'ennemi.
Seul le colonel Alten ordonnance du Lieutenant Général et qui l'avait accompagné à Washington savait de quoi il en retournait. Tout le monde tourna ses regards vers lui. Les regards demandaient implicitement "est ce grave". Et Alten de hocher simplement la tete pour acquiesser.
McTyrex vit le petit manége. Il but une nouvelle rasade et se leva de son siége.
"Bon les gars je ne vais pas vous le cacher. J'ai recu ce matin un télégramme en provenance de Blakeley. Le général Hooker m'y faisait un exposé de sa situation. Là voici donc

Image

Comme vous le voyez elle n'est pas brillante. La perte de Pensacola lui coupe une voie de sortie...à moins de relancer un assaut et de la reprendre. La chute de Fort Gaines aux mains de Longstreet menace de couper sa derniere voie de repli. D'aprés lui, et je partage cet avis, Longstreet va certainement attaquer Fort Morgan. Le piége sera alors refermé sur Hooker et son corps.
Neanmoins Fighting Joe m'a fait part d'une ébauche de plan qu'il aimerait mettre en oeuvre. Il pense qu'il peut, par là, renversez la situation et, à terme, reprendre Pensacola. Vous avez tout les détails dans le dossier devant vous. Je ne vous cache pas, gentlemen, que cette option est extremement risquée. J'ai été la rapporter au Président qui refuse d'avaliser ce plan. Messieurs si vous le voulez bien je vous invite à lire le plan du général Hooker"

Tandis que ses officiers lisaient McTyrex se dirigea vers la fenetre et il regarda la neige qui tombait. Il vida d'un trait son verre et se retourna. Il regarda alors ses hommes. Beaucoup avaient des traits angoissés. Certains semblaient se dire en eux meme "Hooker est fou. Cela va conduire à un bain de sang".
"Messieurs, je reviens de chez le Président. Ce dernier ne croit pas en la reprise de Pensacola. Il m'a, de meme, proposé un autre plan. Je suis en train de vous le faire parvernir dans vos quartiers. Je ne vous cache pas que je n'ai pas une haute opinion de ce plan...ni de celui du général Hooker. Je dois revoir le Président demain dans la matinée avec d'autres propositions d'action. Messieurs il est 19h15. Je veux, sur mon bureau, pour 06h00 demain matin deux nouveaux plans à mettre en oeuvre.
Ne vous y trompez pas messieurs. Les 15000 hommes de Hooker sont en énorme danger. Il faut que nous les sortions de là. Utilisez tout les moyens qui vous semblent bon pour le rapatrier de Blakeley lui ET ses hommes. Rompez. "

Le lendemain le Lieutenant Général McTyrex repartit avec deux nouveaux plans pour Washington. Il les exposa au Président et lui fit part de son opinion concernant les differentes possibilités d'action. Il partit ensuite pour Pittsburgh où il rencontra le Lieutenant Général Cristofire. Il voulait discuter du plan avec ce dernier pour voir s'il y avait moyen que les troupes à l'Ouest aident à la reussite du plan. Mais McTyrex l'ecarta d'emblée. Le ton monta alors un peu. La tension était palpable chez les deux hommes. Cristofire se remettait à peine du désastre Lyon à Chatanooga. Il avait aussi semble-t-il peu apprécié l'intervention de McTyrex concernant la nommination de Grant par dessus McClellan. Dans ces mémoires d'après guerre, McTyrex écrira d'ailleurs que cet entrevue fut le pire moment pour lui. Son propre camp se déchirait sur des points de détails. On eu dit deux gosses se chamaillant pour des jouets.
Mais la raison finit par prévaloir et les deux hommes trouvèrent un terrain d'entente. L'opinion de McTyrex fut faite. Il fallait mettre en oeuvre l'option Hooker. Cela ne lui plaisait pas plus que celà mais il n'avait pas le choix. Le Lieutenant Général Cristofire lui fit part de son approbation pour ce plan révélant par là son caractere impetueux dans l'attaque. McTyrex le savait depuis le début. Il lui fallait mettre en oeuvre le plan Hooker. Mais sa nature prudente répugnait à la folie de ce plan. Mais, au final, la plupart de son Etat Major puis maintenant le Lieutenant Général Cristofire avaient approuvés ce plan. McTyrex en était convaincu. C'était sans doute la meilleure solution pour sauver le Corps Amphibie. La reussite finale de Condor était à ce prix.

Mc Tyrex reprit, dans la soirée, la route de Washington pour y faire part de ses intentions au Président. Il lui fallait maintenant rapporter ce choix au Président pour obtenir son aval. Il esperait que le Président comprendrait et qu'il ne ferait pas obstacle. Peut etre que sa décision d'endosser TOUTES les responsabilités d'un eventuel échec convaincrait le Président de lui donner un feu vert. Il dormit mal dans le train qui le conduisit à Washington. Tant d'hommes à sauver, si peu d'options. Les attaques allaient couter bien du monde il en était certain. Et le plan Hooker pouvait echouer au final. Il se poserait alors la question 'Peut etre aurais je du suivre les autres options?'. Il ne s'endormit qu'en arrivant à Manassas. Il dicta alors sa réponse au général Hooker. Elle fut laconique. "Feu vert présidentiel pour votre plan stop Sommes avec vous stop Dieu vous garde stop"
En se couchant la nuit suivante, il fit quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis longtemps. Il pria, conscient que les ordres qu'il avait donné peu avant à destination du général Hooker pouvaient menés des dizaines de milliers d'hommes à la mort. Fataliste il pris alors un livre qu'il avait ramené d'Europe. Il s'arreta à un passage précis de ce dernier. Alea Jacta est fait dire Plutarque à César quand il franchit le Rubicon.
"oui le sort en est vraiment jetté là bas aussi."

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Tue Aug 19, 2008 3:26 pm

Le colonel Alten le sentait bien. McTyrex n'était pas enchanté de devoir rencontrer le nouveau sécretaire à la Guerre. Certes il n'aimait pas beaucoup Simon Cameron. Ce dernier était totalement corrompu et inefficace. Mais malgré tout il ne se targait pas d'etre un expert militaire comme son remplacant. McTyrex avait déjà eu à affaire avec Mr Stanton lors de la difficile mise en place de Condor. On ne pouvait pas vraiment dire qu'il appréciait cet homme. Oh certes il était très efficace et n'hésitait pas à outrepasser certaines régles. Mais il se targuait beaucoup trop de posseder des compétences militaires. McTyrex craignait que Stanton n'interfere par trop dans ses plans et ne s'occupe trop de se prendre pour un général là où il n'était qu'un politique (NdR: Stanton fut un véritable boulet historiquement pour ses généraux. Il intervenait sur tout et à propos de tout sans pour autant avoir de reelles competences militaires.).

Un commis arriva et fit entrer les deux hommes dans le bureau du Secretaire à la Guerre. Ce dernier les attendait passablement énervé.
"Bonjour messieurs. Ce n'est pas trop tôt. Allez vous donc vous décider à enfin répondre à mes demandes concernant la situation sur votre front?"
"Monsieur le Secretaire, il me fallait le temps de recevoir des réponses du front d'Alabama. Et cela prend un peu de temps comme vous le savez. Nous sommes venus aussi vite que nous pouvions. Désolé de vous avoir fait attendre."
"C'est bon! c'est bon! Asseyez vous et commencez donc par me mettre un peu au parfum de ces reunions entre vous, le Lieutenant Général Cristofire et le Président. Il semblerait que vous n'étiez point d'accord sur certaines options militaires".
"C'est exact Monsieur le Secrétaire. Mais d'abord je vous présente le Colonel Andrew Alten mon aide de camp. Il a apporté avec lui quelques cartes qui vous feront mieux apprehender la situation. Colonel..."
Le colonel se leva et commenca par sortir plusieurs cartes. Il les etendit l'une sur l'autre et commenca son exposé
"Comme vous le savez, Mr le Secretaire, la situation à Pensacola était plutot...tendue. Les troupes envoyées là bas dans le cadre de l'opération Condor se trouvaient dans une mauvaise passe et...."
Stanton lui coupa abruptement la parole.
"Je vous l'avais dit Lieutenant Général. Je vous avais prévenu. Cette opération était une erreur de première. Jamais le Président n'aurait du approuver votre attaque et aurait du exiger une attaque sur Norfolk comme je l'avais réclamé"
"Certes sir. Mais ce qui est fait est fait" repondit froidement le Lieutenant Général McTyrex et de continuer
"Laissez Andrew je vais poursuivre moi meme.
Je vais donc vous presentez etvous expliquer les differentes options que nous avions entrevus le President, le Lieutenant Général Cristofire et moi-même.
Commencons si vous le voulez bien par le plan proposé par le Président et votre prédecesseur. Colonel s'il vous plait montrez nous la carte
Image

Selon ce plan le général Hooker et la 3rd Division devaient attendre à Blakeley l'arrivée de la 12th Division. La flotte devait pendant ce temps rejoindre Fort Morgan(fleches bleues).
Dans un second temps les forces reunies du Général Hooker devait se diriger vers Fort Morgan (fleches vertes) puis être évacués par mer direction Fort Gadsen (fleches noires)"
"oui je me souviens. Un excellent plan que j'ai en partie contribué à mettre en place. Pourquoi ne pas l'avoir retenu?"
"Pour deux raisons Monsieur. La première tient au fait qu'il fallait pour cela laisser le général Hooker immobile durant quinze jours. Qui sait ce qu'aurait pu faire l'ennemi dans ce laps de temps? Longstreet aurait très bien pu attaquer et prendre Fort Morgan depuis Fort Gaines. Sans Fort Morgan il aurait fallu faire entrer la flotte dans la baie de Mobile pour rejoindre Blakeley. Or nous savons que l'ennemi y a posté un redoutable Ironclad. Il aurait fallu alors braver à l'aller ET au retour cet dernier mais aussi les canons de la garnison de Mobile et ceux de Fort Gaines. Non Monsieur cela présentait un peu trop de risques.
Deuxiemement laisser Hooker immobile durant ce laps de temps pouvait permettre à Magruder ou Holmes de battre séparement les 3rd et 12th Division. Au final nous aurions perdu les deux unités. Mon EM et moi meme avons jugé ce plan trop passeiste au final et laissant trop l'initiative à l'ennemi"
Le Secretaire gromella sa désapprobation mais fit signe à McTyrex de continuer.
"Seconde option Mr le Sécretaire. Voici le plan que nous proposait le Lieutenant Général Cristofire
Image

Comme vous le constatez ce plan était d'une simplicité biblique. Il ne comportait qu'une seule phase. Les 3rd et 12th divisions devaient lancer un assaut général sur Pensacola pour reprendre la ville"
"Audacieux et simple...un plan comme je les aime. Pourquoi ne pas l'avoir appliqué diantre bleu?"
"Là encore pour deux raisons Monsieur. La première tient compte des effectifs. Nous ne pouvions aligner que 18500 hommes face aux 25 000 hommes dont disposaient les rebelles à Pensacola. Attaquer dans de telles conditions, qui plus est en traversant une rivière, ne pouvait que nous conduire au désastre...méme avec un excellent meneur d'hommes comme Hooker au commandement.
Et deuxiemement, comme le montre la carte, cette attaque serait venue de deux directions differentes. Nous n'étions en aucune façon assuré de la simultanéité des attaques. Sans une bonne coordination difficile à obtenir sur le terrain la situation aurait été intenable pour l'une puis l'autre des divisions. Pour ne rien arranger la 12th division avait déjà beaucoup combattu durant cette campagne et n'était pas au mieux de sa forme. A final il paraissait certain que les deux divisions se seraient faites echarpées à tour de rôle sans avoir la moindre chance d'atteindre Pensacola. Il aurait été, par la suite, très difficile de les extraire.
Mais la seule difference en effectifs ne plaidait de toute facon par pour solution. Simple question d'arithmétique qu'a fort bien compris par ailleurs le Lieutenant Général Cristofire lors de notre réunion à Pittsburgh au début du mois"
"Admettons. Cela n'en restait pas moins une solution efficace qui nous ramenait ce port"
"Monsieur, je n'ai pas encore renoncé à reprendre Pensacola dans des délais proches. Mais il me faut, pour cela, d'abord concentrer le Corps Amphibie. Je dois donc renoncer temporairement à ce port"
"Continuez je vous prie"
Le colonel retira la carte et en fit apparaitre une nouvelle
"Voici l'option préconisé par mon EM.
Image

Ce plan comportait deux phases. La premiere (fleches bleus) devait voir un repli de la 3rd division et du général Hooker sur Fort Morgan par voie terrestre..
"pourquoi pas par voie fluviale?"interrompit Mr Stanton
"A cause de la baie de Mobile monsieur. Toujours ce foutu Ironclad et les canons de la garnison. Cette voie présentait trop de risques.
Quand à la 12th division elle devait traverser la baie de Pensacola direction fort Pickens.
Là des transports navals auraient embarqués les deux unités direction Fort Gadsen(fleches vertes)"
"Ce plan me parait censé. Pourquoi ne pas l'avoir mis en oeuvre?"
"Il m'est apparu comme trop évident, trop logique. Cette solution était certainement trop facile à envisager pour l'ennemi et trop facile à contrer. Ainsi la division Longstreet aurait pu attaquer et prendre Fort Morgan avant que la 3rd Division n'y arrive. Cette derniere se serait alors retrouvée piégée. De plus la 12th Division devait passer devant les canons du port de Pensacola. Là encore il y avait un risque potentiel de lourdes pertes. En prime l'ennemi pouvait attaquer Fort Pickens et le prendre, bloquant ainsi toute possibilité d'évacuation"
McTyrex fit une petite pause. Mais le Secretaire n'avait, semble-t-il rien à ajouter.
"Colonel, carte suivante. Voici donc l'option que j'ai finalement retenu. Ce plan, extremement audacieux, est l'oeuvre du général Hooker.
Image
"Grand dieu mais c'est de la folie"
"Non Monsieur, c'est un risque calculé. Je vous le decrypte. Ce plan se compose de trois phases. La premiere se decompose ainsi (fleches bleues). La 3rd Division embarquait sur tout ce qu'elle trouvait et remontait la riviére Alabama pour prendre Montgomery. Dans le meme temps la 12th division, après avoir coupé le rail devant Pensacola remontait elle aussi, mais par voie terrestre en direction de Montgomery. Au passage elle détruisait les rails devant Sparta et y faisait une pause pour piller la région. La 18th Division qui venait de prendre Fort Gadsen devait, quand à elle, s'assurer d'un port pour permettre l'évacuation. Nous avons choisi la ville de Columbia pour des raisons de proximité de Montgomery.
Durant la seconde phase (fleches rouges) la 18th Division, renforcée d'une division de cavalerie apportée par mer, devait tenir à Columbia tandis que les 3rd et 12th Divisions se dirigeaient à marche forcée vers la ville.
La troisième phase (fleche noire), quand à elle, ramenait tout ce petit monde vers Fort Gadsen par la rivière Apalachicola."
"Mais c'est..c'etait extremement risqué... cela a coupé Hooker et ses hommes de la cote...et donc de son ravitaillement. C'est contre les regles de la guerre que de se couper de ses bases."
"Je le sais bien Monsieur. J'ai d'ailleurs mis ma place en jeu sur la reussite de ce plan audacieux. S'il avait échoué vous auriez eu sur votre table, au lieu de ces cartes, ma démission.
"Pourquoi diantre avoir pris ces risques énormes?"
"Parce que l'ennemi n'aurait certainement pas pensé à ce type d'action. Justement par ce qu'elle allait contre tout les regles de la guerre elle devait etre tenté. Jamais l'ennemi n'aurait pensé à celà. Et il semblerait bien que ce soit le cas."
"Et les resultats?"
"Ils sont un peu mitigés pour l'heure, Monsieur. Si la 3rd, qui est notre division d'élite, et la 12th ont atteint sans souci leurs objectifs...avec au passage la destruction d'une brigade reguliere rebelles devant Montgomery... il n'en est pas de meme de la 18th. Elle a rencontré, hélas, un obstacle imprévu sur sa route."
"Quoi??? ne me dites pas qu'elle a été detruite?"
"Non Monsieur. Mais elle a subit des pertes importantes en tombant en plein sur la division Bonham qui se redeployait dans la région pour fermer la trappe sur le Corps Amphibie. Néanmoins le général Meagher a reussit à conserver une tete de pont indispensable à la suite des opérations. Nous effectuons d'ailleurs une petite mise au point avec le général Hooker pour continuer le plan aux vues des derniers evenements."
"Vous pensez pouvoir sortir tout le monde?"
"Oui Monsieur le Secretaire. Il ne fait pas de doute que ces trois divisions atteindrons Fort Gadsen d'ici mi-fevrier sans avoir rencontré trop d'obstacles."
"J'espere que vous avez raison Lieutenant Général. Car je n'hésiterais pas à vous sacquer en cas d'echec. Faites moi confiance.
Et du cote de la Virginie. Vous comptez bouger ou pas?"
"J'y venais, Monsieur le Secretaire. Nous avons mis au point un nouveau plan d'action. Comme vous le savez la division Bonham défendait les arrieres de Beauregard devant Richmond. C'est cette meme division qui a pris Fort Monroe. Nous savons maintenant qu'elle n'est plus en Virginie et que l'horizon se dégage dans ce coin. Jugez par vous même.
Image

Comme vous le constatez je vais reprendre dans les grandes lignes le plan Enclume mis au point en fin d'année. Sans la division Bonham les arrieres ennemi sont affaiblis. Je vais donc en profiter.
J'ai fait bouger le 24th Corps aux ordres du général Butler (fleches bleus) pour qu'il répare le rail vers Strasburg. Partant de là, dès la ligne sera rétabli, ce corps aura pour mission de longer la vallée de la Shenandoah et de venir menacer Charlottesville (fleches vertes foncées).
De la meme facon, diverses unités ont pris position sur la ligne reliant Harper's Ferry à Grafton (fleches bleues). Leur mission est de rétablir la liaison pour permettre le transfert du 3rd Corps du général Hamilton à Grafton. Ce dernier descendra alors, lui aussi, vers Charlottesville pour venir soutenir le General Butler(fleches vertes foncées). Concourament à cette action la division de cavalerie du général Kearny ira prendre Covington (fleches vertes claires).
Le reste de l'Armée de Virginie du général McDowell, soit les les 1st (général Halleck), 2rd (Général Milroy)et 4th Corps (général Berry), attaquera la ligne du Rappahannock pour fixer les troupes de Jackson et de Johnston.
Un raid de cavalerie lancé en début du mois sur Tappahanock (fleches bleus) sur notre aile gauche a montré que ce secteur était fort dégarni. Je vais donc lancer dans la zone le 24th Corps du général Foster en cours de constitution à Wilmington. Ce corps renforcé devra prendre Tappahannock et foncer sur Richmond. (fleche verte). Avec tout ces corps immobilisés je ne pense pas que le général Beauregard puisse s'opposer longtemps à ce double envellopement. Il sera forcé de lacher sur une de ses ailes coire meme au centre. Cela nous permettra au final de forcer le passage du Rappahannock"
"Mais....et Washington et sa défense?"
"Monsieur j'ai pleine confiance dans la capacité des 1st, 2nd et 4th Corps pour resister à toute attaque venant des rebelles. Ces trois corps ont un effectif équivalent à ce que peut nous opposez Beauregard dans le secteur. A un contre un en défense il ne fait aucun doute qu'ils sauront repousser aisément toute attaque par delà le Rappahannock. De plus, une fois les mouvements des autres corps entamés, je ne pense pas que l'ennemi prenne le risque de foncer droit devant lui aux risques de laisser ses ailes se faire tourner. Le risque d'encerclement deviendrait trop grand. Et les rebelles ne risqueront certainement pas la perte de leur principale armée.
Nous possédons une superiorité numérique écrasante grace aux renforts que vous nous avez fait parvenir, Monsieur le Secretaire. A nous d'en user"
"Fort bien messieurs. Vous pouvez disposer"

Le Lieutenant Général et le colonel saluerent et sortir. Le colonel Alten dit alors:
"Monsieur vous ne lui avez pas dit toute la vérité..pourquoi?"
"Parce que les murs ont des oreilles mon cher. De plus cet baudruche n'a de toute facon pas à connaitre tout les détails de ma stratégie. Il devra se contenter de ce que je lui ai dit et rien de plus"

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sat Aug 30, 2008 6:05 pm

L'atmosphére était plus détendu qu'en debut d'année. Certes il neigeait encore sur la Virginie.
Mais l'ambiance était moins lourde dans la maison qui abritait le QG. Les officiers avaient retrouvés le sourire et on entendait meme quelques rires. La cheminée abritait un énorme brasier qui rechauffait bien l'atmosphère. Assis dans son fauteuil Lewis McTyrex sirotait son eternel verre de vodka. Il tenait à la main un ouvrage insolite: la théogonie. A moitié écrit en grec à moitié en anglais tout les officiers de son EM avaient renoncés à comprendre. Des plaisanteries fusaient parfois quand le general avait le dos tourné. 'Nous avions old brain (reference au général Halleck qui entrainait méthodiquement les troupes de l'Armée de Virginie) maintenant nous avons brain oldies (reference aux gouts pour les lectures antiques de McTyrex).'

Le colonel Alten entra alors, couvert de neige.
"ah Andrew vous voilà enfin" dit McTyrex en fermant son ouvrage.
"Désolé Sir mais les routes sont encore difficiles. Et mon train venant de Washington a eu un souci..."
"Andrew pas d'excuses. Ce n'est pas grave du moment que vous êtes là. Bien gentlemen venons en aux nouvelles des fronts. Colonel Alten à vous l'honneur. Quelles sont les nouvelles de Hooker?"

Le colonel Alten deploya une carte et fit tomber dessus de la neige encore attaché à son chapeau. McTyrex fit une remarque sur le fait que comme cela Battling Jo aurait enfin un peu moins chaud dans son secteur. Tout le monde sourit à la plaisanterie.
"Voilà Sir
Image
Le plan du général Hooker se déroule donc de façon chaotique Sir. Les réactions de l'ennemi ne sont pas tout à fait celles attendues"
"Oui c'est la logique meme. Le principal c'est que Joe s'en accomode"
"Comme vous le constatez il y a eu deux batailles dans la zone. La premiere est nul tactique. La 12thDivision s'est vu attaquer à Sparta au moment où elle s'appretait à faire mouvement. Le général Keyes a bien tenu ces hommes et a reussit à repousser l'attaque de deux divisions confédérées. Il n'a pas pu tout à fait effectuer le mouvement prévu pour lui (fleche verte). Il a certes pris Milton comme prévu mais il n'a pas embarqué (fleche bleu)"
"Pourquoi diable ne l'a-t-il pas fait" tempeta l'officier de la Navy rattaché au QG."
"Nous l'ignorons totalement. Le général Hooker n'a pas, dans son communiqué, explicitez les raisons de cette defaillance. Neanmoins il exonére totalement la Navy qui avait bien amené les transports.
Dans le meme temps la 3rd Division et le général Hooker avancait conformement à nos instructions (fleche verte). Il a rencontré une brigade de reguliers à Eufaula et la battu sechement. De là il devait s'embarquer direction Fort Gadsen. Hélas la présence du Merrimack l'en a empeché et il attend depuis (fleche bleu)"
Un murmure parcourut la salle. Le Merrimack etait une coque recupérée par les sudistes et tranformés en cuirassé flottant. Sa présence menacait en effet toute tentative d'évacuation navale.
McTyrex se lissa la barbe. "Bon je connais suffisament bien Joe. Quelles sont les options qu'il a definit devant cette nouvelle menace?"
"Il en a trois Sir. Mais je dois aussi vous signifier que la 18th division a reussi, quand à elle, à rejoindre Fort Gadsen et à renforcer la garnison menacé par une division aux ordres du Gal Floyd. Elle va tenir le fort et fixer la division rebelle.
Si vous voulez bien vous pencher sur la carte messieurs. Hooker entrevoit donc trois plans. Le premier (fleches rouges) prévoit une concentration des 3rd et 12th divisions à Lawton puis une marche conjointe vers StJosephs pour attaquer la division Floyd.
La seconde (fleche orange) prévoit un mouvement de la 3rd vers Bainbridge puis Tallahassee. La 12th, quand à elle, se cramponnerait à Milton
Et enfin troisieme eventualité (fleche jaune) la 3rd remonterait vers Colombus via Cuthburt. La 12th quand à elle foncerait sur Pensacola qui semble dégarnit et prendrait alors le large.
Le général estime que ses trois plans ont des chances de reussir. Selon lui son opposition se résume aux divisions Magruder et Jonhston à Sparta, une brigade de cavalerie à Pensacola et la division Floyd devant Fort Gadsen que l'on voit sur la carte. Il estime qu'une autre division doit se trouver du coté de Montgomery et que la division Bonham est toujours en place à Colombus."
"Merci Colonel. Je vais étudier les plans de Joe et lui enverrait mes directives dans la soirée. Foutu Merrimack tout de meme. Bon passons à la Virginie maintenant. Colonel Stewart..."
"Oui Sir. Voici messieurs la situation à l'heure actuelle
Image
Passons à une évalution des forces ennemis. Nous savons que la ligne du Rappahanock est tenu par les corps de Jackson à Culpeper et Jonhston à Fredericksburg. Les reconnaissances de fin d'année du Corps du général Milroy nous permettent de dire qu'un autre corps aux ordres de Beauregard se trouve derriere ces deux corps. Nous ne sommes pas à l'heure actuelle certain de son positionnement. Il doit se trouver dans la région à l'est de Charlottesville"
"vous n'avez rien de plus précis?"
"Helas non Sir. Nous manquons cruellement d'espions dans la zone"
"continuez Colonel"
"Par ailleurs devant Tappahanock nous savons qu'une force de cavalerie de valeur indeterminée se tient prete à contrer tout débordement de notre part. Au moins un régiment d'infanterie s'y trouverait aussi.
Sur le flanc droit de l'ennemi nous savons qu'une brigade de cavalerie se tient à Covington. Nous pensons qu'une division minimum se tient entre Covington et Charlottesville. Mais nous n'avons pas la moindre idée de l'endroit précis où elle se tient."
Un officier de cavalerie prit alors la parole.
"Je suppose que c'est donc la tache principal de mon futur commandement que de vous donner des eclaircissements sur la zone"
"C'est exact, major général Kearny. Votre division sise à Grafton va devoir avancer dans cette zone à la fonte des neiges. Vous serez le fer de lance d'une offensive à deux corps d'armée sur Charlottesville. Voici en gros le plan messieurs.
Les fleches vertes indiquent les mouvements que nous attendons de la division de cavalerie du général Kearny. Covington est donc sa cible.
Il eclairera aussi les mouvements d'un nouveau corps en cours de formation à Washington sous la supervision du général Halleck. Ce dernier rejoindra Grafton dans le mois. Partant de là il avancera vers Charlottesville. Il viendra couper la voie ferrée au sud de la ville ou s'avancera jusqu'à Lynchburg.
Le corps de Milroy quand à lui empruntera la vallée de la Shenandoah pour s'avancer jusqu'a Charlottesville. Ce faisant il contournera le corps de Jackson. En fonction de l'opposition il prendra la ville d'assaut ou non.
Les corps situés à Manassas et au sud de cette ville auront pour mission eux de fixer l'ennemi.
Rien de bien original dans ce plan messieurs. Il s'agit juste d'une reedition d'Enclume..mais avec des moyens tout autre"
McTyrex opina du chef et dit
"Colonel je note la présence de fleches rouges. Qu'est ce donc?"
"J'y venais Sir. Comme vous le savez le Président semble tenir enormement à la reprise de Fort Monroe et de Norfolk. Les 13th et 21st divisions qui devaient à l'origine rejoindre Pensacola ont donc été détournées pour frapper l'ennemi à Fort Monroe. NOus les avons déplacés par mer. Elles débarqueront donc à Hampton Roads qui ne semblent guére defendu. De là elles gagneront par terre Fort Monroe et donneront l'assaut à la place. Il ne fait aucune doute que la garnison ne pourra pas resister à l'assaut de ses troupes Sir"
"Fort bien messieurs. VOus pouvez disposer et rejoindre vos commandements respectifs. VOus avez tous eu vos ordres...bien.
Andrew restez avec moi je vous prie, vous aussi John (Stewart). Nous allons étudier la meilleure option à transmettre au général Hooker"
"Ah oui Sir, mentionna le colonel Alten, j'ai ici la confirmation signé du Président de l'octroi d'une troisiéme étoile pour le général Hooker."
"Voilà qui va faire bien plaisir à Joe et va surement lui donner encore plus de feu sacré"

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Thu Sep 04, 2008 10:58 am

Le général Hooker regardait pensivement couler les flots de l'Apalachicola. Sur ses épaules brillait sa nouvelle étoile résultat de ses brillantes campagnes depuis le début de la guerre. Lui et son EM avaient fété la nouvelle le soir meme. Mais la fete avait été frugal. La situation de la 3rd Division n'était pas bonne point de vue ravitaillement. La prise de Bainbridge avait fournit de quoi se nourrir mais tout juste. Mais tout allait bientot redevenir normal.
L'ex Merrimack avait déguerpi. Joe allait pouvoir faire embarquer de nouveau ses hommes et rejoindre StJosephs. Là il allait retrouver les 12th et 18th divisions. Il avait reussit son pari pour se sortir des griffes des forces confédérées qui menacait de l'aneantir à Blakeley. Condor touchait à sa fin. Joe ne regrettait pas que cette opération soit terminée. Mal conduite d'en haut elle avait failli aboutir à un désastre.
Maintenant, ses forces regroupées et reposées, il allait pouvoir lancer de vraies operations pour mettre à mal la Confédération
Image

Au large de l'embouchure de l'Apalachicola, l'amiral Farragut discutait avec son ordonnance quand le capitaine Day commandant le Wabash navire amiral de la flotte.
"Sir les deux frégates rebelles se sont repliés. De plus nos forces à terre nous signale que le Merrimack semble avoir quitté le cours du fleuve pour remonter sur Colombus.
"Excellent capitaine. Nous controlons donc le fleuve. Quelle pitoyable tentative que celle des rebelles. Comme si leur pathetique flotte pouvait resister à notre Navy. Nous les avons bien rossés sur mer. Foote va en faire une jaunisse de voir qu'il n'est plus le seul à remporter des victoires sur les flots. Faites transmettre la nouvelle à Washington.
Eh oh Capitaine, faites remonter l'Ocklochonee à une de nos corvettes. J'ai bien l'impression que le général Hooker apprecierait de savoir ce qui se trouve à Talahassee"
"Aye Aye Sir"
Image

Le temps etait doux à Hampton Roads. Aprés les frimats de Wilmington, le temsp de Virginie rechauffait un peu les os transis des soldats qui débarquaient. Beaucoup étaient malades. Une fiévre sembait avoir gagné les rangs et l'hopital ne desemplissait pas.
Le moral restait excellent au sein des 13th et 21st divisions. La campagne s'annoncait comme une ballade de santé. Si ce n'etait cette fievre plus handicapante que mortelle, les hommes se seraient crus au paradis. Pour beaucoup l'engagement avait tout d'une partie de plaisir. Ils étaient nourris, blanchis et payés chose qu'ils n'avaient pour beaucoup d'entre eux dans la vie "civile".
Les cantonnements se mettaient doucement en place. Partout l'on entendait les hommes rire, jurer, ronfler parfois. De la musique montait des rangées de tentes. Ca et là une partie de base ball s'improvisait dans une competition entre les régiments. De la fumée montait à présent des cantines qui préparait le repas du soir. La guerre semblait bien loin.
Dans leurs tentes les colonels des régiments attendaient leurs ordres de marche. Mais le général Mansfield commandant l'expedition attendait que tout son ravitaillement soit en place avant d'avancer sur son objectif Fort Monroe
Image
Extraits des mémoires du Lieutenant Général McTyrex
Le Président mettait la pression. Il avait des motivatiosn politiques qu'il ne pouvait ignorer j'en conviens. Mais, parfois, ces plans se heurtaient par trop aux réalités du terrain.
Prenons l'exemple de la campagne sur Fort Monroe dans le debut de l'année 1862. Le Président m'envoyait telegramme sur télégramme pour m'enjoindre de prendre illico et au plus vite ce fort. Mais Mansfield trainait des pieds. Difficile dès lors de complaire aux volontés politiques. La réalité du terrain reprenait le dessus. Et mon bureau recevait une tonne de plaintes venant de Washington.
Quand à prendre Norfolk comme il m'était prescrit il me fut fort difficile de faire comprendre que cette opération nécessitait du temps. Pour me l'accordre je décidais donc de lancer depuis Hampton Road tout un tas de raids de reconnaissance. Petersburg, Suffolk, Garysburg..toutes ces localités devaient voir arriver un régiment de cavalerie avec l'ordre de détruire l'infrastructure ferroviaire. La division Gauche de cavalerie avait recu des ordres en ce sens...."


Image

Le colonel Stewart regardait pensivement la carte. McTyrex était parti pour Washington discuter avec le Président. Deux jours auparavant un telegramme du Lieutenant Général Cristofire avait tendue les relations. Le memorandum sur l'etat de l'Armée avait declenché une polémique qu'il fallait au plus vite attenué. Le général Cristofire avait mal interprété la raison de ce memorandum et Lewis McTyrex devait calmer le jeu.
John Stewart regarda la carte de situation. Les troupes se mettaient doucement en place pour la reprise des offensives du printemps. Le général Halleck avait un peu maugrée quand il avait su qu'il allait maintenant commander Camp Steuben. Mais McTyrex l'avait convaincu que ce commandement d'instruction était d'une importance vitale. Halleck prendrait bien le train pour Washington.
Partout ailleurs les troupes avancaient. Milroy se rapprochait de Charlottesville. Butler le couvrirait au cas où Jaclkson bougeait. De plus il viendrait se positionner sur le flanc de ce dernier et le menacerait. Le nouveau corps etait en route pour Grafton. Kearny y etait déjà et prendrait sous peu son commandement.
Bref tout avancait doucement mais surement dans la région. De toute facon la neige empechait encore tout mouvement raisonnable.

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Tue Sep 23, 2008 3:29 pm

Le mois de mars était bien entamé. Au GQ de Manassas les bouchons avaient sautées. Le général McTyrex fetait son anniversaire. Mais, fidèle à son habitude, il n'avait pas voulu départir de sa vodka habituelle. Il avait même demandé à ses officiers de ne pas faire de banquets. "Il faut partager le quotidien de nos hommes et ne pas montrer un luxe trop ostentatoire vis à vis d'eux" avait il encore martelé.
Sur le front le temps empechait toujours toute offensive. Mais McTyrex ne restait pas pour autant inactif. Ses troupes se redeployaient en prévision de l'offensive de printemps.
Battling Joe avait trouvé refuge à StJosephs en Floride. Là il refaisait le moral de ses hommes. McTyrex avait l'intention de leur demander encore un énorme effort dans la nouvelle offensive. Il en serait meme, une nouvelle fois, le fer de lance.
Sumner n'avait pas fait mieux que Mansfield. Les troupes chargées de prendre Fort Monroe pietinaient lamentablement. Certes le général avait tenté un assaut. Mais il fut mené avec si peu de forces que les confederes le repousserent aisément. Cette campagne trainait. Au lieu des quinze jours prévus cela faisait maintenant un mois et demi que Fort Monroe resistait.

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 445
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon Nov 03, 2008 12:23 pm

Pas de belles lignes cette fois pour vous conter la déroute totale des forces basées à Manassas sous la conduite déplorable de McDowell. En résumé, 9 points de moral perdus, prise de Manassas et perte d'Alexandria. Le dernier maillon de la défense nordiste se trouve concentré à Washington. Ce sont des divisions mal commandées et mal constituées qui bien que renforcées par plusieurs divisions supplémentaires ne résisteront probablement pas à un assaut massif sudiste. La partie risque donc de se terminer prochainement.

Norfolk a été prise par le corps de Sumner mais l'ennemi n'a que faire de ce sursaut. Son seul objectif résidant dans la prise finale de la capitale, il ne devrait pas s'encombrer de s'opposer à ces forces.
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
DarthMath
Colonel
Posts: 347
Joined: Tue Oct 28, 2008 7:27 pm
Location: Aix-en-Provence, France

Mon Nov 03, 2008 7:25 pm

Rassure-moi, la perte de la capitale n'entrainerait quand même
pas la fin de la partie !! Si ?? :(
Aux vues des succès remportés à l'Ouest, le moral nordiste
ne s'effondrerait pas à ce point ?
Allez courage, ce n'est qu'une déconvenue passagère !! ;)
"You know, in this world, there's two kind of people, my friend. Those who have a loaded gun, and those who dig in. You dig in ..." :cool:

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Jan 21, 2009 11:26 am

Bonjour à tous, meilleurs voeux et toutes mes excuses pour ce long retard :) dans le compte rendu de la partie côté Est !

La situation en Virginie et au Maryland s'est sérieusement redressée pour nos forces malgrè une longue série de déconvenues :bonk: !

Nous avons bénéficié, il faut le reconnaître, d'une longue indécision surprenante de nos adversaires après leur brillante victoire de Manassas qui avait ouvert un boulevard vers Washington, a tel point que nous pensions la partie irrémédiablement perdue :( !

Problème de cohésion, de ravitaillement, d'activation, mésentente sur la stratégie à suivre entre les différents protagonistes ? Toujours est-il que les quelques tours de répit que nous avons eu nous ont permis de remettre sur pied une armée commandée par Thomas en remplacement de MacDowell et forte de 10 divisions complètes, bien retranchée et décidée à combattre jusqu'à la mort !

Par ailleurs, le débarquement réussi de Sumner à Norfolk lui a permis de s'enfoncer dans les lignes ennemies en direction de Petersburg, avec pour mission de prendre la ville et d'y détruire le dépôt pour couper pratiquement toute possibilité de ravitaillement de l'Armée de Lee et l'obliger à détourner une partie de ses forces pour couvrir la capitale.

Cette mission n'a pas pu être menée à bien du fait de la résistance acharnée de Bonham malgrè un avantage numérique non négligeable et les 2 divisions engagées ont souffert de lourdes pertes.
La retraite lui étant particulièrement difficile, le destin des hommes de Sumner paraissait scellé... C'était sans compter sur l'optimisme de notre adversaire qui a détourné une partie des forces de Bonham, ne pensant ne faire qu'une bouchée de nos régiments désorganisés. Le combat qui s'ensuivit saigna à blanc les deux Corps et permis à Sumner de se désengager et de regagner Norfolk :thumbsup: ! Cet homme apparaît comme un fin renard depuis le début de la campagne, ayant déjà réussi à s'échapper de la nasse de Vicksburg !

Le sacrifice de ses hommes n'a pas été vain puisque il a permis au Corps de Hooker, remonté depuis la Nouvelle-Orléans, d'écraser les forces encore en place à Petersburg après un débarquement éclair. Cet excellent général n'a enregistré que des pertes symboliques et se trouve en position de menacer directement Richmond, faiblement défendue.

Nul doute que cette action, conjugué à l'échec de l'assaut de Lee, Jackson et Johnston sur Washington grâce au sang-froid et à tenacité de Thomas, va obliger les sudistes à revenir couvrir leur capitale et nous donner du coup le bol d'air dont nous avions besoin pour reprendre l'initiative.

Nous estimons avoir un large avantage dans les remplacements et devrions remettre sur pied nos troupes plus vite que les leurs, ce qui devrait nous permettre de reprendre rapidement une action offensive, d'autant que notre stratégie de terre brûlée (nous avons fait sauter tous les dépôts autour de Washington) les empêche de se ravitailler ailleurs que sur leur propre territoire.

Notre seul regret sur le dernier tour est l'échec du Corps de Crittenden, dont la mission initiale était de s'emparer de Harper's Ferry et d'y détruire le dernier poste de ravitaillement avancé aux mains des rebelles. Malheureusement, la solidarité inter-Corps a primé et Crittenden est venu renforcer Thomas lors de l'assaut sur notre capitale, l'étrillant durement.

Je ne manquerai pas de mettre quelques vues lors du prochain compte rendu afin que vous vous rendiez mieux compte de la situation.
Si Vis Pacem, Para Bellum.
[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Jan 21, 2009 11:41 am

Pour te répondre plus directement DarthMath, la prise de Washington aurait probablement entraîné une victoire automatique du Sud, notre MN étant à 96 à ce moment là. Les -50 de la capitale + les quelques points qu'ils auraient grapillé avec la destruction de nos régiments nous auraient certainement fait passé en dessous des 40 requis.

Le MN est actuellement de 102 pour nous et de 104 pour les sudistes, ce qui leur laisse une marge de manoeuvre étroite. Nous ne pouvons espérer une victoire rapide de notre côté mais le spectre de la défaite s'éloigne un peu !

Nous avons vraiment été surpris par leur transfert de divisions d'un front à l'autre, nous ne pensions pas qu'ils en avaient la capacité logistique ni qu'ils abandonneraient si vite les états de l'Ouest. Chapeau à leur Etat-Major pour la manoeuvre :cool: !

La campagne semble relancée, pour le plus grand plaisir de tous les joueurs :D !
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
DarthMath
Colonel
Posts: 347
Joined: Tue Oct 28, 2008 7:27 pm
Location: Aix-en-Provence, France

Fri Jan 23, 2009 7:57 am

Bien vu !! En effet je n'avais pas fait les comptes comme ça.
Et pas mal aussi la réponse presque deux mois et demi plus tard !! :mdr:
Sinon bonne année à toi aussi ainsi qu'à tous les joueurs.
Vous noterez que j'avais bien senti la déconvenue seulement "passagère"
des troupes nordistes ! :D
Je savais bien que j'aurais dû parier, pour une fois que j'ai le bon pronostic !!
"You know, in this world, there's two kind of people, my friend. Those who have a loaded gun, and those who dig in. You dig in ..." :cool:



[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri Jan 23, 2009 11:54 am

Ceci dit la situation etait vraiment catastrophique. Je ne suis pas certain que j'aurais pu négocier aussi bien cette crise.
Mais bon on se saura jamais et je me suis vengé en faisant subir mon implacable loi à JDT dans un face à face :D

User avatar
DarthMath
Colonel
Posts: 347
Joined: Tue Oct 28, 2008 7:27 pm
Location: Aix-en-Provence, France

Fri Jan 23, 2009 12:52 pm

C'est effectivement un des avantages de se retrouver seul aux commandes !!
;)
Au fait, aurais-tu fait un AAR de cette partie ? ou JDT ?
"You know, in this world, there's two kind of people, my friend. Those who have a loaded gun, and those who dig in. You dig in ..." :cool:



[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sat Jan 24, 2009 11:49 am

Pour ma part je n'en ai pas fait. Il faut dire qu'avec un voire deux tours par jour il était difficile d'en faire un.

User avatar
DarthMath
Colonel
Posts: 347
Joined: Tue Oct 28, 2008 7:27 pm
Location: Aix-en-Provence, France

Sat Jan 24, 2009 3:53 pm

Arf !! Dommage.
"You know, in this world, there's two kind of people, my friend. Those who have a loaded gun, and those who dig in. You dig in ..." :cool:



[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Sat Jan 24, 2009 5:01 pm

J'espère ne pas mettre autant de temps pour répondre à l'avenir :love: !

Comme promis (et en supposant que j'ai fait les bonnes manipulations), voici des vues plus concrètes de la situation au Maryland :

http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/SituationauMaryland.jpg

Avec le résultat de la bataille qui a précédé :

http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/1rebatailledeWashington.jpg

Ainsi que la situation en Virginie :

http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/SituationenVirginie.jpg

Et la bataille de Petersburg précédente :

http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/HookerPetersburg.jpg

Ceci permet d'avoir une vue d'ensemble de la situation actuelle, je vais faire en sorte de mettre un compte-rendu plus régulier (je n'aurai pas de mal :D ).
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fin Septembre 1862

Thu Feb 19, 2009 10:51 am

Voici une synthèse de la situation actuelle :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Situation.jpg[/img][/IMG]

Nous sommes repassés en tête au moral comme aux points ce qui va permettre de stopper la progression de l'Intervention Etrangère.
Cette dernière avait atteint un niveau élevée à 53 mais la déclaration d'émancipation des noirs a permis de la baisser de 29 points !
L'espoir sudiste de voir arriver les armées Française et Britannique à la rescousse est quasiment mort...

La Virginie centrale est des plus déserte ! Seuls quelques régiments de cavalerie montent la garde ou détruisent les voies selon le camp !
Notre flotte au large de Richmond montre que la capitale rebelle n'est pas défendue...

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Virginiefin0962.jpg[/img][/IMG]

Comme nous l'avions anticipé, les rebelles ont tenté de prendre Hooker au piège à Petersburg mais trop tard ! Le régiment que nous avions laissé derrière nous pour détruire le dépôt a rempli son rôle et disparaît dans l'honneur :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/BatailledePetersburg.jpg[/img][/IMG]

Hooker s'est replié sur Norfolk et s'est considérablement renforcé, ses effectifs passant de 2 à 4 divisions complètes. Ses excellents états de services nous incitent à le mettre à la tête d'une nouvelle armée, celle de la James avec 2 Corps commandés par l'inusable Sumner et Keyes :

Image

Au Maryland, la situation est sous contrôle, la capitale est parfaitement protégée et les renforts affluent régulièrement.

Image

J'estime que notre conscription par tour est 3 fois supérieure à celle de nos adversaires, notamment depuis l'activation des volontaires noirs.
Cela nous permet de compenser nos pertes et de nous renforcer en parallèle, je doute que les sudistes aient un tel luxe !
Johnston est en situation délicate, sa sortie de Baltimore a échoué malgrè sa victoire sur Sherman et ses réserves s'épuisent :

Image

Nous avons par ailleurs envoyé Meade et 2 divisions bloquer le passage à Annapolis sur de très fortes positions défensives préparées à l'avance.
Johnston est donc obligé de faire un long détour par York pour contourner Sherman, ce qui va nous permettre de reprendre rapidement Baltimore à peu de frais et nous laisse encore la possibilité de bloquer le général sudiste avant qu'il rejoigne Harper's Ferry.
En supposant qu'il y arrive, il est probable que le peu de ravitaillement sur place lui suffise et il sera probablement très vulnérable à une attaque décidée.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Début Novembre 1862

Wed Mar 25, 2009 9:23 pm

Voici la situation en terme points de victoire, de moral et de pertes :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Situationdbut1162.jpg[/img][/IMG]

Comme vous le voyez, nous menons toujours au moral mais la nomination de Grant comme commandant de l'armée du Potomac et surtout de Rosecrans comme commandant de l'armée du Tennessee nous a couté un bon nombre de points de victoire, nous refaisant passer provisoirement derrière le sud. J'ai bon espoir que cela se rétablisse d'ici deux tours.

Concernant les pertes, nous disposons d'une avance équivalente à environ une division, ce qui est confortable compte tenu de notre recrutement plus rapide. Il est probable que nous disposions d'une supériorité d'environ sept divisions avec le recrutement du prochain tour, ce qui nous permettra un grand nombre de manoeuvres.

Les remplacements sont encore un peu juste mais nous avons décidé de construire pas mal de troupes ces derniers tours afin de nous renforcer, notamment à l'Est :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Remplacementdbut1162.jpg[/img][/IMG]

La situation en Virginie centrale est toujours calme, seuls quelques régiments de cavalerie battent la campagne :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Virginiecentraledbut1162.jpg[/img][/IMG]

Nous avons repéré Forney mais Beauregard reste introuvable pour l'instant, probablement retranché à Garysburg, dernier dépôt rebelle permettant de faire la jonction avec les Carolines et d'approvisionner à peu près correctement les forces sudistes y étant stationnées. Sumner et sa division sont en mission de reconnaissance et nous éclaireront bientôt sur ce point.

Nos forces à Norfolk ont été fortement réduites :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/Pninsuledbut1162.jpg[/img][/IMG]

Keyes se fortifie en attendant le retour de son supérieur, parti pour une audacieuse opération de débarquement permettant de couper l'armée rebelle en deux :

[img][IMG]http://i629.photobucket.com/albums/uu20/velrys63/AGEOD/HookerFredericksburg.jpg[/img][/IMG]

Cette opération s'est déroulée sans accroc et Lee se retrouve bien seul alors que le plus important dépôt confédéré du front vient de tomber intact entre nos mains :thumbsup: !

L'ennemi ne peux rester sans réagir et nous nous attendons à une contre-attaque sérieuse. Nous débattons actuellement de la nécéssité de laisser Hooker résister sur place ou de détruire le dépôt puis repartir à Norfolk par le fleuve. Si la contre-attaque rebelle échoue, un recul au minimum sur la ligne du Rappahanock semble inévitable pour Jackson et Magruder et nous disposerons d'une seconde tête de pont en plein milieu du dispositif ennemi, à portée de sa capitale.

En ce qui concerne la Maryland, nos troupes se massent à Washington et Harper's Ferry dans l'optique de notre grande offensive de printemps :

Image

Nous attendons un grand nombre de généraux de bonne qualité d'ici là, ce qui permettra de maximiser notre potentiel offensif.
L'arrivée de Grant a été très positive, les chefs de Corps sous ses ordres gagnant en moyenne +2 à toutes leurs caractéristiques :w00t: !
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

Return to “La Grande Campagne en français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest